Loading
Actu green Inspire by VP : le zéro déhcet c'est posisble

Passer au zéro déchet, c’est possible !

Selon une enquête de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) menée sur douze foyers témoins, bien vivre en produisant moins de déchets est possible pour tous. Achats en vrac, réutilisation, fait-maison, bio…, Inspire by VP vous explique ces pratiques compatibles à tous les modes de vie.

Réduire sa production de déchet

Réduire le gaspillage, donner une seconde vie aux produits, maximiser le recyclage… L’ADEME a suivi sur un mois douze foyers engagés dans une démarche « zéro déchet ».

Quelques chiffres de l’ADEME :

  • Plus de 450 kg de déchets sont produits par an et par personne en France.
  • Parmi ces 450 kg de déchets, 277 kg sont des ordures ménagères.

Au terme de cette enquête, les résultats parus le 7 juin 2017 ont été probants : ces douze foyers produisent jusqu’à 13 fois moins d’ordures ménagères que la moyenne nationale soit environ « 67 kg/an/personne ».

Ils produisent également 10 fois moins de déchets résiduels, c’est-à-dire, des déchets ménagers pour lesquels il n’est offert aucune possibilité de valorisation et/ou de recyclage, que la moyenne nationale. L’achat de produits composés de matières recyclables permet, par exemple, de baisser considérablement sa production de déchet.

Le zéro déchet ne coûte pas plus cher

L’ADEME a également analysé les pratiques individuelles permettant de passer au zéro déchet. Parmi elles, le compostage ou encore l’achat de produits composés de matières recyclables et sans sur packaging comme les produits Végétalement Provence notamment. Tous permettent de baisser considérablement sa production de déchet, et sans coût supplémentaire.

Si certaines pratiques peuvent générer des surcoûts comme passer à une alimentation biologique, ils sont compensés par d’autres sources d’économies comme la réduction du gaspillage alimentaire ou encore en mangeant moins de viande constate l’agence.

Les budgets s’équilibrent globalement pour les foyers témoins, a l’instar d’une famille avec deux enfants qui a économisé jusqu’à 100€ par mois, en achetant en vrac : « Finalement au bout d’un an, ça nous a coûté moins cher, […] ce n’est pas juste produit par produit qu’il faut regarder, mais c’est dans la globalité ».

Réduction des déchets, une solution bien-être ?

Dans cette enquête, l’ADEME a également utilisé l’Indice Trimestriel du Bonheur des Français, un nouvel indicateur permettant de noter la qualité de vie et de bien-être d’un foyer sur une échelle de 1 à 10. Le résultat a été probant au terme de l’enquête : 7,9/10 contre une moyenne nationale évaluée à 6,04/10.

Devenir acteur de sa consommation est possible pour tous, cependant rares sont les foyers qui ont changé toutes leurs habitudes du jour au lendemain. Opter pour une réduction significative de sa production de déchet se façonne progressivement. Commencez dans votre salle de bain avec les collections Végétalement Provence, qui s’engagent à limiter leur impact sur l’environnement !

 

C.B.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer