Loading
yoga 10 regles d'or Inspire by VP

Débuter le yoga : les règles d’or

Pour apprécier pleinement ses séances de yoga et rester zen, il est important de respecter une éthique inhérente à cette pratique. Découvrez les 10 règles d’or expliquées par Sabrina Sadeghi Millecamps.

Le lâcher-prise, clé de voûte du yoga

Résumer le yoga à la seule pratique des postures revient à dénaturer cette pratique beaucoup plus profonde et complexe. Les préceptes du yoga proviennent principalement d’un texte fondateur : les huit piliers de Patañjali.  Les piliers asana c’est-à-dire les postures corporelles et pranayama, ou gestion d’énergie par le contrôle de la respiration, sont les plus connus auprès du grand public. A ceux-là s’ajoute :

  •  Yama, les cinq principes qui éclairent le rapport aux autres ;
  •  Niyama qui sont les cinq principes posés dans le rapport à soi ;
  •  Pratyahara, la maîtrise des sens ;
  • Dharana, la concentration ;
  • Dhyana, la méditation ;
  • Samadhi, l’état final d’unité.

Pour autant, vouloir s’approprier les principes de yama et de niyama dépend de tout un chacun. « L’esprit du yoga repose sur un lâcher-prise qui permet au corps d’exploiter tout son potentiel » explique Sabrina Sadeghi Millecamps, professeure de yoga à Saint-Rémy-de-Provence. Les règles de conduite dictées par ce texte fondateur ne sont pas à interpréter comme des règles religieuses, bien qu’elles s’y rapprochent, mais comme « la nature propre à la personne pratiquant le yoga » précise-t-elle.

Pour atteindre harmonie et bien-être avec soi-même et autrui, le yogi suivra les 10 préceptes qui fondent l’éthique du yoga.

Les 10 règles d’or du yoga

1. La non-violence

La non-violence, c’est refuser de blesser autrui et soi-même, ni faire violence au réel en voulant le changer. C’est aimer ce qui est. « Si, dans la pratique, ma hanche ne veut pas s’ouvrir, je ne la force pas, c’est ainsi. Ou, si je vis une relation compliquée, me crisper face à l’autre ne facilitera pas notre échange, je dois trouver une autre solution… » souligne Sabrina. L’objectif est de traverser les difficultés avec plus de lâcher-prise. Le yoga nous y aide via la respiration : le souffle permet de passer les postures sans forcer.

2. La véracité, l’honnêteté

Comme l’explique Sabrina, il ne s’agit pas de trouver une vérité absolue, mais de cerner à chaque instant sa propre vérité, son authenticité. Le problème est que notre ego interfère avec celle-ci ; dans la représentation permanente, nous nous soucions de montrer nos talents, nos capacités, et de cacher nos fragilités. « On y parvient lorsqu’on étudie ce qui se passe en nous quand nous parlons, agissons. Dans la pratique, on ne peut se mentir longtemps dans la posture si l’on veut la faire correctement » ajoute la professeure.

3. Ne pas voler

Cela ne s’applique pas qu’au vol de biens matériels ; c’est refuser de s’approprier ce que l’on ne peut pas posséder. Les idées d’autrui, mais aussi les idées générales. Le yogi est par exemple invité à penser par soi-même, faire confiance à ses propres idées et à ce que l’on est et possède en soi.

4. La justesse, la fidélité

Ce yama vise à un certain contrôle de son attention et de son énergie. « Quand notre énergie a tendance à se dépenser inutilement en voulant tout et trop, il faut la canaliser en la ramenant à soi, à ce que l’on est, à ce que l’on a. Dans la pratique, cette maîtrise passe par celle du regard ou drishti, toujours très précisément orienté et immobile » explique Sabrina Sadeghi Millecamps.

5. Le non-attachement

Ce yama invite à adopter une posture de détachement à l’égard de ses pensées, de ses émotions, des choses… C’est savoir les lâcher après les avoir acquises. Ce mouvement d’acquisition puis de perte est le mouvement même de la respiration : « Inspirer, c’est être prêt à tout prendre, à tout accepter, à se nourrir de tout. Expirer, c’est être prêt à tout rendre, à tout donner » souligne Sabrina.

6. La propreté

Ici, on fait d’abord référence à la propreté du corps, extérieure et intérieure, mais aussi mentale, émotionnelle. Dans la pratique, on atteint une forme de propreté grâce à la concentration sur le souffle mais aussi à travers la rigueur imposée par les postures. Sabrina explique que les postures demandent un effort d’alignement, de maintien et de concentration permettant au corps de se débarrasser du superflu.

7. Le contentement

Patañjali a écrit que « le plus grand bonheur réside dans le contentement de soi ». Il n’est pas question d’orgueil ou de fierté, mais un appel à la modestie qui consiste à savoir se réjouir de ce que l’on est. La pratique y aide en incitant à trouver du plaisir dans la posture, à la savourer aussi difficile soit-elle.

8. La discipline, persévérance

Ce niyama invite à ne pas renoncer à sa vérité, à rester fidèle à soi, à ce qui nous est cher, non à ce que les autres nous imposent. C’est l’un des apprentissages évidents de la pratique régulière et assidue : elle enseigne la persévérance. « Dans la pratique, cela passe par le retour incessant au souffle, à ce qui est, à ses appuis dans le sol, à ses acquis solides » précise la professeure de yoga.

9. L’introspection, l’étude de soi

« On peut parler d’examen de son comportement, de ses émotions et de ses pensées ; mais il s’agit moins d’une quête que d’une posture intérieure lorsque nous sommes attentifs à ce qui se passe en nous » affirme Sabrina. L’écoute de soi engendre une écoute plus largement ouverte sur l’extérieur.

10. Le don de soi

La pratique amène à prendre conscience que nos actions, nos postures ne sont pas que « moi ». La pratique est une offrande, et non pas un cadeau égoïstement conservé et admiré. Ce niyama invite à ne pas rester attaché à sa « performance » physique, à son corps, dit Sabrina. C’est le sens même du yoga : se sentir « uni », aussi bien à l’intérieur de soi qu’avec le tout, autour de soi.

Le respect de ces règles intrinsèques au yoga permet de profiter pleinement de ses séances tout en demeurant zen, à l’écoute des autres et de soi. Il ne reste plus qu’à choisir le yoga qui vous convient !

A propos de Sabrina Sadghi Millecamps :  » Mon approche est de rendre les bienfaits du yoga accessible aux gens d’aujourd’hui, et de cultiver de la communauté et de l’échange entre et autour des yogis dans un esprit du bienveillance, de bonheur, et de bon vivre! »… Retrouvez-la sur Yoga à Saint-Rémy, et suivez son actualité sur sa page Facebook.

 

C. B.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer