Loading

Interdiction des micros-billes dans les cosmétiques

La loi sur la Biodiversité adoptée le 20 juillet 2016 par le Parlement, prévoit l’interdiction des microbilles dans les produits cosmétiques. Présent dans les shampoings, dentifrices et  produits exfoliants, ces microbilles en matière plastique, le polyéthylène, se retrouve dans les mers et océans, car trop petites pour être filtrée dans les usines de traitement des eaux. Ces particules sont ingurgitées par la faune marine, les plastiques se dégradent en libérant des substances toxiques, qui ensuite se retrouve dans nos assiettes ! Les bâtonnets plastiques des cotons tige également seront bientôt interdits. A compter du 1er janvier 2020, nul doute que de nouveaux produits apparaîtront dans nos salle de bain.

Végétalement Provence, toujours un temps d’avance!

Végétalement Provence souhaite sublimer la Beauté par la Santé, c’est dans cette démarche que la marque a déjà banni plusieurs composants synthétiques tels que le parabène, le laureth sulfate de sodium et les dérivés pétrochimiques qui sont pourtant présents et autorisés dans de nombreux produits vendus en grande surface.

Quelques chiffres

  • 8000 milliards de microbilles/jour se déversent dans nos océans !!!
  • 8 000 000 de m3 d’eau polluée par des matières toxique issues des cosmétiques synthétiques se déversent dans les bacs des salons de coiffure chaque année en France

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer